Pourquoi faire une greffe de cheveux ?

Grâce aux récentes avancées de la greffe de cheveux, il est maintenant possible pour les patients souffrant de leur perte de cheveux d’y remédier par des solutions modernes, esthétiques, sans douleur, et surtout naturelles ; même pour les calvities les plus avancées.

Il est possible de copier l’implantation naturelle des cheveux grâce à la transplantation d’unités folliculaires. Les techniques de greffe de cheveux folliculaires FUE et FUT ont révolutionnées le monde des implants capillaires ces dix dernières années et ont ouvert la voie des greffes indécelables et naturelles.

Principes d’une greffe capillaire

Technique de bandelette (FUT)

C’est la transplantation d’unités folliculaire ou la greffe de cheveux FUT (Follicular Unit Transplantation).
La bandelette est prélevée derrière la tête, au niveau de la couronne, là où les cheveux ne tombent jamais. Elle est immédiatement découpée en micro-greffons ou micro-implants, qui seront ensuite greffés au niveau des zones dégarnies. La zone de prélèvement sera refermée avec du fil de suture et laissera place à une fine cicatrice linéaire transversale facilement cachée par des cheveux.

Cette technique d’implants capillaires présente de nombreux avantage :

  • Elle peut toujours être réalisée quel que soit l’étendue de la calvitie (d’un stade précoce et limité à un stade avancé et étendu) ;
  • Elle permet de greffer de très nombreux cheveux, jusqu’à 2500 en une seule séance, et donc de couvrir une large surface ou plusieurs zones ;
  • Elle est plus rapide que la méthode de prélèvement unitaires, très longue ;
  • Elle peut être répétée plusieurs fois (2, 3 voire 4 séances), en fonction de la souplesse du cuir chevelu.

Le seul inconvénient de cette méthode est la cicatrice linéaire qu’elle laisse. Cette cicatrice est le plus souvent très discrète et aisément cachée par les cheveux. En cas de cicatrice visible due à son élargissement et/ou à plusieurs interventions successives, elle pourra être facilement camouflée voire disparaître grâce à des greffes unitaires et/ou une micro-dermopigmentation par tatouage.

Technique dite FUE

C’est l’extraction d’unités folliculaire ou la greffe de cheveux FUE (Follicular Unit Extraction).
Les greffons sont prélevé un à un au niveau de la couronne, après rasage complet d’une grande surface pour pouvoir prélever de nombreux greffons. Le prélèvement est manuel Le prélèvement peut également être semi automatisé à l’aide d’un robot ARTAS®. Chaque greffon sera ensuite greffé au niveau de la zone dégarnie. Il n’y a aucune cicatrice visible après les prélèvements.
Cette technique d’implants capillaires présente un avantage certain : les micro-cicatrices laissées par le prélèvement sont quasi invisibles à l’œil nu même si les cheveux sont très courts ;
Mais cette méthode présente également plusieurs inconvénients :

  • Elle permet de ne prélever qu’un nombre limité de greffons et donc de ne couvrir qu’une surface limitée ;
  • En une séance de FUE, les cheveux greffés seront moins nombreux que pour une séance de FUT, au maximum 1500 cheveux ;
  • Elle est très longue à réaliser du fait de la durée du prélèvement ;
  • Elle ne peut pas être répétée trop de fois, au risque d’avoir un cuir chevelu transformé en placard cicatriciel diffus au niveau de la couronne du fait des micro-prélèvements successifs.
  • La nécessité de raser une grande surface du cuir chevelu, ne permet pas cette méthode chez la femme.

Indications de la technique FUE

  • Dans les formes débutantes avec une surface dégarnie limitée ;
  • Dans les formes avancées et étendues, après deux ou trois séances de FUT, afin de parfaire les résultats (notamment au niveau de la ligne frontale et des golfes) et de camoufler une éventuelle cicatrice de prélèvement bandelette élargie.

Post intervention de greffe de cheveux

  • Sortie le jour même.
  • Aucun pansement.
  • Œdème et ecchymose : une à deux semaines.
  • Eviction sociale : une semaine.
  • Résultat visible : 6-12 mois.

CHIRURGIE DE LA CALVITIE